Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2009

Vers la fin du planning familial ?

6a00e553a78b5688340111683b4c69970c-800wi.jpgL’annonce de la baisse des subventions étatiques pourraient entraîner la fermeture d’un tiers des quelque 70 associations départementales du Mouvement français du Planning Familial.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment est-il possible de voir une telle institution qu’est le Planning Familial annoncer que ses portes vont fermer ? Comment ne pas crier au scandale ?

145eee23bd.jpgUn peu d’histoire :

Il faut remonter en 1956 pour comprendre les prémisses du planning familial. En 1956, l’association « Maternité heureuse » se crée. Elle a pour principal objectif de proposer la contraception en France et de faire modifier la loi de 1920 qui l'interdit et ainsi de limiter le nombre d’avortement clandestin. Quatre ans plus tard, le nom de l’association est modifié, au cours d’une assemblée générale. Désormais apparaît le sous-titre "Mouvement français pour le Planning Familial ". En 1961, dans l’illégalité la plus totale, les premiers centres d’accueil s’ouvrent au public. Chacun de ces centres révèlent l’étendue de l’ignorance concernant les comportements et les pratiques sexuels. En 1971, le planning familial est agrée mouvement d’éducation populaire. Chaque lieu d’accueil est plus qu’une nécessité, c’est un lieu de santé publique. A l’issue du Congrès de 1973, le planning décide de pratiquer illégalement des interruptions de grossesse pour créer un état de fait face à l'inertie générale persistante. Cinq ans après le vote de la loi autorisant la contraception, les décrets d'application paraissent enfin au Journal Officiel.
L’histoire du Planning Familial va de paire avec l’histoire du droit des femmes. Il est le lieu des libertés difficilement acquises. Depuis 1956, il symbolise les luttes en proposant une "qualité d'écoute et de transmission générationnelle de femmes".

Fin de subventions :

A l’annonce de la réduction de 42% du montant au conseil conjugal et familial, le 29 janvier dernier, le planning Familial a mis en place une pétition pour "défendre le droit à l'information, à l'éducation à la sexualité pour tous". Réaffirmant ainsi sa mission de service public (qu’il exerce depuis plus de cinquante ans), il montre que plus d’un tiers de ses associations vont devoir fermer et qu’en 2010, l'enveloppe budgétaire sera purement et simplement supprimée. Quels seront les impacts d’une telle décision ? Comment une telle chose peut-elle se produire envers une mission pour le service public ?

medium_anatole_bachelot.jpgLe financement de l'Etat couvre à peine un tiers du coût réel de l'activité des établissements d'information de consultation et de conseil familial (EICCF). En 2007, la somme allouée représentait seulement 1,3 million d'euros. "Cette subvention reste une aide pour le fonctionnement des associations, précise Geneviève Courand, trésorière au Planning Familial, mais n'est pas suffisante".
Chaque association touche 8 euros par heure de permanence. L'enveloppe 2009 est calculée en fonction de ce volume horaire de travail effectué en 2008. Ce qui n'est guère rassurant pour le paiement des salaires des conseillers conjugaux en 2010. "Est-ce ainsi que l'Etat conçoit sa mission de service public ?", s'indigne Françoise Laurant, présidente du Planning familial. N’est-ce pas, en effet, le rôle de l’Etat que de veiller (depuis les décrets d'application de la loi Neuwirth en 1967), sur l'éducation à la vie, au droit à la sexualité pour toutes les femmes, en aidant financièrement les associations agréées ?

les-bureaux-de-dieu_calire-simon_081113113221.jpgEn 2008, Claire Simon a sorti le film les bureaux de Dieu. Au cœur de ces bureaux du planning familial, nous suivons les histoires croisées de ces femmes (jeunes et moins jeunes), des conseillères également. Chacune donne les informations nécessaires pour vivre une liberté sexuelle. Sexualité, IVG, contraception, violences, tous les thèmes sont abordés par les conseillères du planning. Dans les bureaux de Dieu : on rit, on pleure, on est débordées. On y danse, on y fume sur le balcon, on y vient, incognito, dire son histoire ordinaire ou hallucinante.
Quelque 420 salariés sont mobilisés sur "l'information, l'accueil, l'écoute, l'éducation à la sexualité" et reçoivent environ 450 000 personnes chaque année. Une mission sur la contraception que la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot jugeait encore prioritaire en 2007.

Accédez au site du Planning Familial en cliquant ici !

Signez la pétition en cliquant là !

Source : Maryse Wolinski

30/01/2009

Retrouvez Femmes3000 sur FaceBook

AHYTB89CA6UFKUDCAYIXBRDCA4Y10OTCAO0ITQ0CA2ECEK3CADLSQ9SCAL5UCCKCA0X1ZOACA00QD6HCA9363QYCAZ0GWK6CA7EL48BCAWTU5ENCA5RPPSACAG8A4SPCARMNS3RCAO28HKDCA0VQGYVCADTD5U5.jpg Afin de dynamiser notre image, l'ensemble de Femmes3000 se retrouve sur Facebook, vous y trouverez les rencontres, les débats, des discussions... Mais pas d'inquiétude, les blogs continuent et nos actions en région aussi !

15/01/2009

L'égalité hommes-femmes dans la distribution définie par un arrêté

Attention, les entreprises du secteur ont jusqu'au 31 décembre 2010 pour assurer l'égalité salariale entre hommes et femmes. Tel est le sens de l'arrêté (NOR : MTST0900371A) du 7 janvier 2009, paru au J.O le 14 janvier. Il concerne le secteur des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique.

05/01/2009

Bonne année 2009

Vous trouverez ci-dessous le message de bonne année de Line PIERNE, présidente de la Fédération Femmes 3000.

3 chaussettes email petit.jpg"Permettez moi de vous offrir ces trois chaussettes comme un simple cadeau voir, comme une coutume ancienne. Elles sont magiques et pour l’année à venir nous aurons besoin de Magie et de Beau.

Dans la première vous y trouverez une très grande dose de tolérance qui nous fera accepter toutes nos différences, pour aller toutes, dans le même sens, afin d’obtenir la réussite de nos Objectifs Femmes 3000, et une reconnaissance de notre union féminine, nécessaire à la prise en compte de nos compétence.

La troisième contient une immense solidarité qui animera notre Fédération Femmes 3000, mais aussi toutes les autres Associations de Femmes pour une réelle avancée de cette parité économique, politique, salariale, culturelle, que nous souhaitons, que nous revendiquons, depuis si longtemps et pas encore suffisamment accessible dans la réalité.

Line Pierne 11_2008 email petit.jpgLa deuxième, la plus grande, est pleine d’Espoir, espoir de voir les Femmes du Monde entier reconnues, respectées, non utilisées comme arme de guerre, non violentée, non battue.
Elle est également pleine de Bonheur pour chacune et chacun, pour vos familles, et pour tous vos engagements.
Mais aussi pleine de Joies, joies à recevoir, mais aussi Joies à donner, et pour cela, il faut apprendre à regarder, il faut réapprendre les joies simples, prendre à sa mesure la valeur d’un sourire d’enfant celui d’une personne âgée celui de l’amitié, celui de l’inconnu.

Arrangeons nous toutes et tous, ensemble, pour que l’Année 2009 quelque en soient les événements, soit une Année d’Espoir celui d’un Monde meilleur celui que nous saurons construire."

Biarritz, le 31/12/2008

Line Pierné
Présidente
Fédération Femmes 3000

24/12/2008

Bonnes fêtes

feu_d_artifice.jpg

Femmes3000 vous souhaite d'agréables fêtes de fin d'année !

05/12/2008

Amina, Clarisse, Dominique et Virginie sont les heureuses lauréates du Prix Excellencia 2008

soiree2008_ie_laureates300.jpgDépartagées par les votes du grand public sur le site Web du Prix Excellencia, ces femmes de la high-tech ont ensuite été distinguées par un jury de personnalités de l’industrie, de la recherche, des associations féminines et des médias. Les lauréates du Prix Excellencia 2008 viennent de recevoir leur trophée lors d’une cérémonie au Press Club de France, sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, président de la République Française, de Monsieur Xavier Darcos, Ministre de l’Education Nationale, et de Madame Valérie Létard, Secrétaire d’Etat auprès de Monsieur le Ministre du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité, chargée de la Solidarité, et de nombreuses personnalités.

Cette année encore, le Prix Excellencia récompense les femmes ingénieurs high-tech ayant démontré une certaine réussite tant sur le plan professionnel qu’en terme d’épanouissement personnel.
Quatre d’entre elles ont été désignées « Lauréate du Prix Excellencia 2008 » et ont reçu un magnifique Trophée ainsi que des cadeaux leur permettant de donner un nouvel élan à leur carrière.

kaleido_full300rd.jpgLes lauréates concouraient dans trois catégories :

Catégorie « Recherche», Clarisse Dhaenens, enseignante-chercheuse au sein d'un laboratoire de l'INRIA (Institut Nationale de Recherche en Informatique et Automatique) à Lille
Catégorie « En Entreprise » : Dominique Altche, entrepreneure, en phase de lancement du projet "e-de.fr" au sein de l'incubateur Belle de Mai
« Prix Excellencia des Jeunes » : Virginie Simon, en convention CIFRE dans le cadre de son Doctorat à l'Université Paris VI
Madame Amina Dejean Bensaïd, ingénieure chez Texas Instruments France reçoit pour sa part le « Prix spécial du jury ».

02/12/2008

Appel à parrainage cuiseurs solaires et poêles économes au Sénégal

22436139[1].jpgElisabeth Bazin, lauréate des Trophées 2008 de Femmes 3000, est à la fois présidente de l'association humanitaire française Saint Do Solidarité et à l'origine de l'association sénégalaise Soleil Vert Sénégal.

L'objectif de ces 2 associations est de lutter contre le déboisement et d'aider les femmes sénégalaises à cuisiner dans de bonnes conditions à travers la promotion des cuiseurs solaires et des poêles économes.

croquis poêle économe (Large).jpgEn effet le gaz étant trop cher, les femmes cuisent avec du bois ou du charbon de bois de plus en plus cher ou difficile à trouver.

Dans la cuisson traditionnelle au sol 85% de la chaleur part dans l'atmosphère. Avec le poêle à économie de bois la chaleur est concentrée dans la cheminée, elle même isolée par de la cendre et on utilise beaucoup moins de bois.
Le cuiseur solaire, qui fonctionne par effet de serre, n'a besoin que de soleil (mais il ne faut pas de nuages !) ; il s'adresse plutôt à de petites familles ou à des femmes qui vont faire des activités génératrices de revenu comme la confiture, les gâteaux , les oeufs durs.....emilie devant un cuiseur (Large).jpg

Ces appareils de cuisson sont fabriqués sur place à Rufisque dans des ateliers choisis par Soleil Vert Sénégal, Elisabeth Bazin étant chargée de vérifier la qualité des produits.

C'est l'association française Saint Do Solidarité qui soutient financièrement sa partenaire sénégalaise notamment dans la recherche de parrains pour les poêles et les cuiseurs, les femmes africaines ayant déjà des difficultés à nourrir leurs familles en particulier en ces temps de hausse des prix du riz.

Un poêle économe coûte 12000 CFA (18,3€) et un grand cuiseur 5000 CFA (75€).

Nous vous proposons de soutenir St Do Solidarité et Soleil Vert Sénégal en parrainant l'achat de poêles et de cuiseurs à hauteur de 10 € pour un poêle économe et de 40€ pour un cuiseur.

Le formulaire de parrainage

En savoir plus :
- la page consacrée à Elisabeth Bazin dans le dossier de presse des Trophées
- la vidéo d'Elisabeth Bazin à l'occasion des Trophées Femmes 3000, réalisée par Tais toi donc


27/11/2008

Une femme première secrétaire, nouvelle avancée de la parité

martine-aubry[1].jpgPour la première fois de son histoire, le PS sera dirigé par une femme. Neuf ans après l'élection de Michèle Alliot-Marie à la tête de l'UMP, cette première confirme, malgré le climat délétère dans lequel elle est née, qu'une petite révolution est en marche. "A l'aspiration croissante des femmes à s'imposer aux plus hauts niveaux de la pyramide des pouvoirs, correspond aussi un changement radical des représentations, note Mariette Sineau dans La Force du nombre (éd. de l'Aube). L'opinion publique est passée d'une sorte de méfiance misogyne généralisée à une culture paritaire largement partagée."
Martine Aubry et Ségolène Royal, qui se sont âprement disputées la tête du PS, sont toutes deux issues du gouvernement Jospin, qui avait fait avancer la parité en politique : après avoir imposé au PS 30 % de femmes parmi les candidats aux législatives, Lionel Jospin avait, en 1997, appelé 30 % de femmes au gouvernement, ce qui constituait alors un record pour la Ve République. Deux ans plus tard, la Constitution consacrait le principe de parité : "La loi favorise l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives", proclame-t-elle aujourd'hui.

Dans un pays où les femmes ont tardivement obtenu le droit de vote (1944), les quotas imposés depuis lors dans les scrutins de liste comme les régionales ou les municipales ont permis de féminiser le personnel politique : aujourd'hui, les femmes représentent 47,6 % des conseillers régionaux et 47,5 % des conseillers municipaux des villes de plus de 3 500 habitants. Ces nouvelles élues, qui sont plus jeunes et moins "encartées" dans des partis que leurs collègues masculins, représentent un véritable vivier pour le monde politique.

Certains bastions, cependant, restent irréductiblement masculins. La loi sur la parité ne s'applique pas aux conseils généraux, qui ne comptent que 10,5 % de femmes, et les parlementaires restent très majoritairement des hommes : les femmes ne représentent que 21 % des sénateurs et 18,5 % des députés, ce qui place la France au 19e rang de l'Union européenne. Ces inégalités perdurent bien qu'elles entraînent des pénalités financières importantes pour les partis politiques : en 2007, le non-respect de la parité à l'Assemblée nationale a coûté plus de 4 millions d'euros à l'UMP et 500 000 euros au PS et à l'UDF-Modem.

Anne Chemin
Source Le Monde

23/10/2008

Où en sommes-nous de la Parité ?

mapa-ieg.gifPouey international, spécialiste de la gestion du risque client et du renseignement d’affaires, vient de réaliser un sondage sur la parité homme/femme dans les PME-PMI françaises.
Menée auprès de 60 chefs d'entreprise des Bouches-du-Rhône, cette enquête révèle que seules 10% des entreprises sondées sont dirigées uniquement par des femmes et que 10% font l'objet d'une co-direction homme/femme (contre respectivement 11,5% et 11,1% au national).

À noter cependant que, dans 86,7% des entreprises des Bouches-du-Rhône interrogées, les femmes occupent des postes à responsabilités.

Pour découvrir l'enquête en totalité, téléchargez-la ici !

07/10/2008

Benoîte Groult, une féministe qui sait se tenir

groult.jpgAprès le succès phénoménal de son livre La Touche étoile, diffusé à 500 000 exemplaires, cette militante féministe, qui a marqué plusieurs générations de femmes, vient de publier, à bientôt 89 ans, une autobiographie. Portrait d'une rebelle, révélée sur le tard.

Elle se tient droite comme un «i». Pas question de s'appuyer contre le dossier du canapé. Encore moins de s'affaler. Affaire de principes. D'éducation, aussi. La petite fille de bonne famille, longtemps corsetée par «ce qui se fait» et «ne se fait pas», la petite Rosie, son prénom jusqu'à 18 ans qui «avait une nature plus réceptive que créatrice» comme jugeait, cruelle, sa mère, est toujours là, tapie quelque part. Elle lui rappelle qu'il faut toujours penser à bien se tenir. De toute façon, Benoîte Groult n'est pas de ces êtres que le poids des ans accable. Ou réduit. C'est une belle personne, élégante. Une vieille dame de 88 ans pas si indigne que ça, qui plante son regard droit dans celui de son interlocuteur et peut sortir des vérités dérangeantes avec un grand sourire. Avec une franchise et une liberté désarmantes «que seul l'âge peut donner».

Tout y passe. Cette langue française qui s'appauvrit, «on assiste à un désossement de la langue». Ses «héritières» en féminisme, qu'elle apprécie diversement. (Elle n'a pas aimé par exemple le dernier livre de Catherine Millet- «il n'y a pas une once d'émotion» -, mais aime beaucoup Virginie Despentes.) La politique, aussi : Mitterrand, bien sûr, qu'elle a beaucoup admiré- «on pouvait parler de tout, de littérature,de poésie» -, mais qui en la décorant chevalier de la Légion d'honneur, n'a pas pu s'empêcher, taquin, de préciser, que c'était une très bonne cuisinière. Sarkozy qu'elle juge sévèrement - «il est comme un galopin, il a foutu tout le prestige de la présidence à terre». Ségolène Royal pour qui elle a voté…

Et puis aussi, surtout, comme une toile de fond obsessionnelle, l'âge et son cortège de petits et grands désagréments. Physiques, mais aussi, mais surtout, moraux. L'impression d'être tenu en marge du monde qui va et qui court. De ne plus en être. Cela l'agace évidemment. Cela l'agace que les journaux féminins - «qui sont à nouveau comme au temps de ma jeunesse, on n'y parle plus de féminisme, on parle de cocooning, de femmes qui réinvestissent la maison, de silicone, la beauté redevient obsessionnelle» - ne songent plus jamais à lui demander un article.

Cela l'irrite de voir la jeunesse si envahissante. Impérieuse. Elle se souvient ainsi que lorsqu'elle était enfant, les mannequins de la maison de couture de sa mère avaient 40 ans. Mais, depuis quelques années, leur âge ne cesse de décroître. Et cette coquette assumée, cette grande bourgeoise affranchie de se désoler en découvrant que la publicité de l'honorable maison Burberry met en scène «deux petits puceaux ridicules qui ont l'air d'avoir 13 ans». Elle ne s'y fait pas. Elle n'accepte pas de ne pas, de ne plus «avoir sa place». D'être appelée grand-mère. «Je suis encore madame !»

Elle s'exaspère de se sentir exclue. De tout ou presque. Des magasins : «On y trouve soit des dessous affriolants qui ne cachent pas les bourrelets après 65 ans, soit des culottes de bonne sœur.» Comme du monde de la séduction. «Ce n'est pas vrai que l'on devient sage avec l'âge, c'est une qualité qu'on vous colle. On ne peut plus être fou.Ce n'est pas de la sagesse, c'est de la résignation.On rêve d'une aventure encore, que quelqu'un vous demande : “Je peux dîner avec vous ?”» Mais, non, cela n'est plus d'actualité, regrette Benoîte Groult- «Les hommes ne me voient plus. Ils ne se lèvent même pas pour me laisser leur place», poursuit-elle.

Mariée trois fois (avec le jeune poète Pierre Heuyer puis avec Georges de Caunes et Paul Guimard), séductrice qui s'est révélée sur le tard, longtemps écrasée par la statue imposante de sa mère, «je l'admirais en bloc mais tout ce qu'elle faisait en détail me hérissait», l'auteur ne s'y fait pas. Mais bon. Qu'importe. Sa mère comme sa sœur Flora sont mortes, Paul Guimard aussi. Désormais seule, l'écrivain est à l'heure du bilan.

Il y a deux ans, le succès phénoménal de son livre La Touche étoile (diffusé à plus de 500 000 exemplaires) l'a remise sur le devant de la scène. Elle y plaidait sans fard pour le droit de mourir dans la dignité et de décider de l'heure de son départ. Aujourd'hui, Benoîte Groult a décidé de rassembler ses souvenirs, tous ses souvenirs, dans un livre autobiographique qui vient de paraître. Son titre n'exige pas d'explication : Évasion.

Anne Fulda

«Mon évasion», de Benoîte Groult, Éditions Grasset, 336 pages, 19,50 €.


Source : Le Figaro