Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2011

La place des décideuses du monde économique dans les medias : l'ITW de Laurence DEBROUX, DG Finance de JC DECAUX par BFM

photo-l-debroux.jpgEcoutez le podcast de l'interview 
podcast
ou rendez-vous sur le site de BFM Business

Vos commentaires sont les bienvenus !

20/06/2011

Appel à candidatures pour La Tribune Women's Awards 2011

LTWA-2011.JPGWomen Equity for Growth et La Tribune lancent ensemble la seconde édition des Tribune Women’s Awards, en partenariat avec Allianz, Société Générale, Coca-Cola, EDF, …. L’objectif est d’identifier, sélectionner et promouvoir par une médiatisation accrue les cadres dirigeantes et chefs d’entreprise d’exception.

Le prix a été construit par Women Equity for Growth, qui en assure la gestion ; chaque nominée (15 au total) disposera d’une couverture médiatique spécifique dans La Tribune, en attente du grand prix qui sera délivré en décembre au Théâtre Marigny. Les prix couvrent les secteurs Finance, Green Business, TMT, luxe et marques ainsi que pays émergents.

N’hésitez pas à faire circuler très largement cet appel à candidatures et recommandez-nous vos dirigeantes favorites en quelques clics.

Présentation des Awards. Communiqué de presse

Date limite de dépôt des candidatures : 15 juillet 2011

03/02/2011

MIDDLENEXT s'engage sur la formation des administrateurs et lance en partenariat avec l'ESSEC un programme pour aider les femmes à prendre toute leur place au sein des conseils d'administration

Nous publions ci-dessous un communiqué de presse de MiddleNext

PARIS, le 2 FEVRIER 2011

MiddleNext, conscient que les enjeux d’une gouvernance raisonnable et responsable impliquent de développer des formations adaptées,  a décidé de s’allier avec les meilleures écoles spécialisées en gouvernement d’entreprise pour créer des programmes répondant aux enjeux actuels de gouvernance pour les valeurs moyennes françaises.

Ainsi, la récente loi sur la parité au sein des conseils, montre que la place des femmes devient un sujet majeur. Même si beaucoup d’entreprises ont commencé à ouvrir leur conseil d’administration ou conseil de surveillance aux femmes, il reste encore beaucoup à faire. C’est pourquoi, dès ce printemps 2011, MiddleNext est partenaire du programme de l’ESSEC «Women Be European Board Ready » dédié aux femmes accédant aux comités exécutifs et aux conseils d’administration. Dans la lancée, MiddleNext proposera à l’automne 2011, en collaboration avec l’EMLYON et l’Institut Français du Gouvernement des Entreprises (IFGE) un programme pour répondre aux problèmes spécifiques de la gouvernance des ETI et PME cotables et cotées.
Caroline Weber, Directrice Générale de MiddleNext a déclaré : « Après la publication de notre code de gouvernance, il était naturel que nous prenions des initiatives concrètes pour faciliter la formation des administrateurs aux enjeux de gouvernance des petites et moyennes entreprises.»

Lire la suite

19/01/2011

Diversité du capital humain et performance de l'entreprise : résultats d'une étude réalisée par Goodwill Management pour IMS-Entreprendre pour la Cité : La féminisation de l’entreprise à tous les niveaux hiérarchiques est rentable jusqu’à la parité.

ims.jpgSelon une étude inédite réalisée en 11/2010 par Goodwill Management pour IMS‐Entreprendre pour la Cité, la diversité des ressources humaines a un impact sur la performance économique de l’entreprise.

Commandée par IMS Entreprendre pour la Cité et réalisée en partenariat avec AXA, L'OREAL, ORANGE et VINCI, cette étude démontre que la diversité, lorsqu'elle est managée, a un impact positif sur la performance économique de l'entreprise.

Sur la base d'une cartographie innovante modélisant les facteurs pouvant impacter la productivité, Goodwill Management a évalué l'influence des différentes catégories du capital humain : genre, âge, handicap, nationalité ou origine ethnique, sur cette productivité.

Au chapitre Femmes, les conclusions sont les suivantes : La féminisation de l’entreprise à tous les niveaux hiérarchiques est rentable jusqu’à la parité.

  • Le niveau moyen de motivation des femmes est supérieur à celui des hommes
  • Leur niveau de compétence est supérieur de 10 % à celui des hommes sur la moitié des tâches que l‟entreprise confie à ses salariés.
  • Elles sont un peu moins stressées et « craquent » un peu moins souvent que les hommes
  • Il n‟y a pas de différences d‟absentéisme (sauf pour les femmes seniors ce qui est déjà pris en compte dans la section Senior)
  • La maternité coûte à l‟entreprise sur la durée de la carrière en moyenne 2,8 % de temps rémunéré mais improductif
  • Il n‟y a pas de différence de turn-over

Télécharger l'étude

06/01/2011

Carrières au féminin : marathon ou course d'obstacles ? Le point des vues des diplômées des Ecoles Centrales

Nous publions ci-dessous le n°9 de la Revue de l’association des diplômés de Centrale Marseille sur le thème :

  • Carrières au féminin : marathon ou course d'obstacles ?

Ce dossier, commun à l’ensemble des Associations Centraliennes, a été également publié par les revues des associations de Centrale Lille, Lyon, Nantes et Paris.

Télécharger la revue. Consulter le blog associé

Contact : Sylvie BRETONES, Email

28/12/2010

Nos adhérentes publient : la jungle du chômage par Florence Samson

la jungle du chômage.jpgFlorence SAMSON, adhérente de Femmes 3000 Aquitaine, vient de publier son 8° essai :

Présentation de l'éditeur

Alors que le chômage a atteint des sommets depuis le début de la crise en octobre 2008, que les plans de licenciements ne cessent de faire la une de nos médias, nous assistons à un durcissement du marché de l'emploi. Qualifiés, non qualifiés, cadres, jeunes, seniors... tous doivent se battre dans cette jungle du chômage. Cet essai est le fruit d'un travail de réflexion sur le sujet, d'écoute de témoignages, mettant en exergue les difficultés quotidiennes que rencontrent les chômeurs pour trouver enfin le sésame emploi. Néanmoins, désireuse de ne pas tirer sur l'ambulance, l'auteur expose des pistes, sans oublier d'aborder la nouvelle réforme des retraites de 2010 qui est liée à cette question du chômage par les changements qu'elle implique. Cet ouvrage est aussi une autobiographie parcellaire de l'auteur qui a vécu cette situation de chômage et de précarité pendant plus de trois ans.

12/11/2010

Colloque sur le harcèlement moral dans la vie professionnelle le 19/11/2010 au cercle européen à Strasbourg

L'actualité met en évidence depuis de long mois la dure réalité du harcèlement moral et des violences psychologiques dans la vie professionnelle : les suicides, les arrêts maladies, les dépressions sont autant de signes de la souffrance au travail.

La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 et plus récemment l'accord interprofessionnel du 21 mars 2010 tentent d'apporter des réponses à cette problématique. Qu'en est-il ?  Les solutions sont pluridisciplinaires.

C'est pourquoi AVIP en partenariat avec Femmes 3000 organise le colloque :

  • Le harcèlement moral en entreprise et dans l'administration

Date et lieu  : 19 novembre de 9h à 17h au Cercle européen
1 Rue Massenet à Strasbourg

Lettre de présentation. Programme.
Merci de confirmer votre présence par mail à Marie-Josèphe NUEL, présidente de Femmes 3000 Bas Rhin

08/11/2010

Position sur le marché du travail des descendants directs d'immigrés en France : les femmes doublement désavantagées ?

79px-Logo_Insee.svg.pngRésumé d'une étude de Dominique Meurs et Ariane Pailhé publiée récemment par l'INSEE -Économie et Statistique, intitulée "Position sur le marché du travail des descendants directs d'immigrés en France : les femmes doublement désavantagées ?" :

"Les descendants directs d'immigrés maghrébins, aussi bien les femmes que les hommes, sont toutes choses égales par ailleurs, plus exposés au risque de chômage que les personnes nées françaises de deux parents français de naissance ou les descendants d'Europe du Sud. Outre ce sur-chômage, les hommes et femmes issus de l'immigration maghrébine sont plus souvent inactifs. À caractéristiques observables semblables, les obstacles à franchir pour obtenir un emploi semblent plus nombreux pour les descendants directs de migrants du Maghreb. Les différences observées ne sont pas réductibles à des inégalités dues à la reproduction sociale et à la ségrégation spatiale ; s'y ajoute un effet spécifique lié à l'origine.

Les femmes issues de l'immigration maghrébine cumulent les inégalités sociales, d'origine et de genre. Comparées à celles des hommes nés français de deux parents français de naissance, elles ont les plus faibles chances d'être en emploi. Elles présentent également le plus fort risque d'inactivité. Toutefois, être une femme est tout aussi pénalisant pour accéder à l'emploi que l'on soit issue ou non de l'immigration.

Face à ces difficultés sur le marché du travail, il semble qu'une stratégie adoptée par les hommes, mais surtout par les femmes d'origine maghrébine, soit la poursuite des études. On peut y voir à la fois une volonté d'ascension sociale par rapport à leurs parents et une stratégie d'investissement en capital humain pour contrebalancer les effets négatifs liés à la seule origine."

Télécharger l'étude

Merci à la commission Emploi Formation Education et à Luigi Poma de l'UPE06 (MEDEF) de nous avoir communiqué cette information.

01/11/2010

Un plan pour féminiser les postes de direction (Les Echos, 19/10/10)


19/10/10 | 07:00 | Muriel Jasor

Un plan pour féminiser les postes de direction

Ecrit par
Muriel JASOR
Muriel JASOR

Quatre ans ont passé depuis que le cabinet de conseil en stratégie McKinsey & Company a démontré une corrélation entre la présence d'au moins trois femmes dans les instances dirigeantes et la performance de l'entreprise. Cette année, le quatrième volet de son enquête internationale sur la mixité professionnelle indique de façon concrète les mesures à prendre, à la fois pour asseoir une politique de promotion des femmes efficace et doper la rentabilité de l'entreprise. Il y aurait urgence à agir, au regard des projections inquiétantes de l'enquête : la proportion de femmes diplômées a beau augmenter (de 41 % en 1975 à 55 % aujourd'hui), elles ne sont, en 2010, que 7 % dans les comités exécutifs. Pis, sans action délibérée de promotion, elles ne pèseront que pour 9 % dans ces mêmes comités en 2040 !

Lire la suite

29/10/2010

Ces femmes à la conquête des conseils d'administration

Les portes de ces cénacles très masculins s'entrouvrent aux dirigeantes. Doit-on les forcer avec des quotas ? Confidences de femmes qui en ont déjà franchi le seuil.

Cet article a été publié dans Le Figaro du 14/10/10. Auteures : Christine Ducros, Marie-Amélie Lombard


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie

Ce matin-là, le téléphone sonne dans l'un des plus importants cabinets de chasseurs de tête parisiens. Au bout du fil: le patron d'une très grande entreprise française en quête d'une perle rare: une femme bardée de diplômes, ayant accompli une carrière internationale dans une ou plusieurs directions générales de grands groupes, parlant évidemment un anglais fluent et, dernier détail, connaissant l'Asie sur le bout des doigts. Autant dire un mouton à cinq pattes dans un paysage national où peu de femmes parviennent encore à percer le «plafond de verre». Aujourd'hui, elles ne sont que 10% à siéger dans les conseils d'administration (CA) et les conseils de surveillance des entreprises françaises du CAC 40.

Cette chasse à l'excellence en tailleur et talons aiguille surprend pourtant peu la professionnelle du recrutement qui vient de narrer l'anecdote, un brin amusée. «Ce type de demande est récent mais désormais assez systématique. Les chefs d'entreprise ont compris qu'ils n'avaient plus guère le choix. Alors ils s'exécutent.» Depuis que se profile la loi sur la représentation des femmes dans les comités exécutifs qui sera examinée le 27 octobre au Sénat, le «Trouvez-m'en une» semble être le nouveau tube du Landerneau économique. Encore faut-il s'entendre sur la façon d'exercer ce fameux pouvoir. Car à en croire Christine Lagarde, favorable à des «quotas temporaires», afin de laisser aux femmes le temps de s'imposer, c'est bien là que le bât blesse! «Les femmes, a-t-elle confié dimanche dernier sur la chaîne américaine ABC, injectent moins de libido et de testostérone. Elles ne mettent pas leur ego dans toutes les décisions qu'elles prennent.»

Lire la suite