Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2009

Bienvenue dans la vraie vie des femmes

12669450.jpg

Documentaire (Société)

 

 MERCREDI 26 AOÛT 2009 / 22H15   
 
En France, la condition des femmes ne semble plus faire débat. Pourtant, l'égalité des sexes semble loin d'être acquise et de nombreux points de résistance subsistent encore. Ainsi, si l'Hexagone se situe en première place au classement des pays pour l'éducation des filles, il dégringole à la 116e position lorsqu'il s'agit d'accorder le même niveau de salaire qu'aux hommes. Pour gagner une place dans un milieu masculin, les femmes doivent se battre sur tous les fronts à la fois et exceller dans toutes les catégories. Pour mieux comprendre ce problème que certains préfèrent ignorer, des femmes évoquent leur quotidien et le stress qui l'accompagne.
 
CRITIQUE TÉLÉRAMA

2T
Documentaire de Virginie Lovisone et Agnès Poirier (France, 2009). 80 mn. Inédit Obtention du droit de vote, légalisation de l'avortement, apparition de la machine à laver, généralisation de la contraception, reconnaissance du viol comme crime, accès au monde du travail : en un siècle, les conditions et les droits des femmes ont progressé plus vite qu'en deux millénaires. Alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Car même si les jeunes femmes interrogées au début du documentaire d'Agnès Poirier s'estiment satisfaites de la place que la société française leur accorde, les inégalités entre les sexes restent criantes. La preuve en une cascade de chiffres dispensés dans ce film de salut public, qui épingle les stéréotypes nocifs, visibles et invisibles, à l'oeuvre dans les médias, l'éducation, le monde du travail et jusque dans les livres pour enfants. Rien de neuf sous le soleil malheureusement. Mais la volonté d'exhaustivité de l'enquête et ses effets d'accumulation - qui frôlent parfois le catalogue indigeste - donnent le vertige.

De nombreux intervenants, sociologues, psychologues, témoins démantèlent magistralement le fonctionnement pervers du système. Les solutions tiennent, elles, dans le creux de la main. La thèse d'un réajustage d'ordre économique semble être ici privilégiée. En 2008, Nicolas Sarkozy s'était d'ailleurs engagé à faire voter une loi censée sanctionner les entreprises n'employant pas assez de femmes aux postes clés. On attend toujours.

Florence Broizat

Télérama, Samedi 9 mai 2009

Les commentaires sont fermés.